Un ballon au dessus de Nantes en 1783


Un ascension en ballon à Nantes en 1783 (extrait de : "François Sébastien Letourneux -  Nantais, avocat, ministre et révolutionnaire - d’après ses mémoires" de Frédéric Augris - 2019") L’Histoire a retenu le nom des frères Montgolfier, inventeur des ballons qui portent désormais leur nom, et qui réalisèrent le premier vol d’un être humain en 1783. Mais cette réussite masque les nombreux essais d’autres aventuriers et inventeurs. Ainsi en 1784, des essais de ballons ont lieu à Nantes. Un spectacle qui marque l’imagination de François Sébastien Letourneux alors âgé d’une trentaine d’année.  “Dès le mois de juin précédent, on avait exécuté à Nantes une première ascension aerostatique ; et une seconde au mois de septembre. La première avait failli d’être fatale aux entrepreneurs, qui soit par une inexpérience, soit par la violence des vents, avaient été précipités plutôt qu’ils n’avaient descendu de leur voiture ; le ballon, c’était le nom qu’on avait d’abord adopté, (...) avait ensuite été déchiré et emporté fort loin. La seconde ascension à laquelle un des deux premiers voyageurs avait eut le courage de se livrer, avait été beaucoup plus heureuse.; et n’avait pas eu tant éloigné d’une lieue sur le terrain, les aéronautes du point de leur départ. Cet intrépide voyageur se nommait Coustard, qui depuis joua un grand rolle dans la révolution, et qui a fini sa vie sur un échaffaud de la terreur, le même jour que le fameux duc d’orléans, surnommé Egalité.” Les deux passagers du second vol, qui a lieu exactement le 14 juin 1784, sont le père Mouchet,  oratorien, professeur de physique et Anne Pierre Coustard de Massy. Le second vol en ballon, baptisé Suffren, se déroule effectivement mieux que le premier. Après un heure de vol (où le ballon manque à plusieurs reprises de s’écraser) les deux aérostiers parviennent à toucher la terre ferme à Gesté (Maine-et-Loire), sans pour autant parvenir à maintenir leur embarcation qui s’envole à nouveau et dérive  jusqu’à Chiché dans les Deux-Sèvres où elle est récupérée.

© 2019 Christelle Augris, Frédéric Augris. Contact

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now